Tagliatelles aux tomates séchées, olives, anchois et pesto

Ça s’appelle un coup d’inspiration. Quand nous étions à l’épicerie pour acheter des ingrédients pour le souper, mon ami Doug s’en était remis à moi: «T’as un plan, c’est clair, alors je te laisse aller.»

Un plan, c’est un bien grand mot, mais en voyant des ingrédients au comptoir du South End Formaggio, un déclic s’était fait. De beaux filets d’anchois, des tomates demi-séchées d’un rouge brillant, des olives… En ajoutant du pesto, il y avait là un plan tout simple pour un plat de pâtes vite fait et bien fait. Avec un paquet de tagliatelle, on était équipés.

Arrivé à la maison, j’ai tout simplement haché rapidement les tomates (un plat d’environ 300 ml), les anchois (une dizaine de filets) et les olives vertes italiennes (une bonne poignée, dénoyautées au fur et à mesure, en pressant dessus avec le plat de la main ou la lame d’un couteau), versé le tout dans un bol, ajouté deux bonnes grosses cuillerées de pesto, de l’huile d’olive pour lier le tout. Une fois les pâtes cuites, on verse la sauce sur les pâtes et on brasse bien. Le tour est joué, avec quelques feuilles de basilic frais hachées en lamelles, pour la décoration.

Des saveurs intenses et ensoleillées, une texture onctueuse et satisfaisante: c’était mauditement agréable, avec un bon rouge pas trop boisé mais savoureux (un aglianico ferait bien l’affaire, un barbera ou encore un vin du Rhône ou du Languedoc).

Une note sur les tomates: il ne s’agissait pas de tomates séchées au soleil, concentrées et de texture ferme, mais bien de tomates demi-séchées (ou confites), qui gardent un peu plus leur forme, leur couleur et leur onctuosité. On pourrait faire la recette avec des tomates séchées, mais l’effet sera plus réussi si le goût de tomate reste un peu plus frais. Si vous n’en trouvez pas (cherchez dans les épiceries italiennes), vous pouvez les faire vous-même, le plus facilement du monde: vous coupez des tomates en deux, vous les badigeonnez légèrement d’huile d’olive et vous les mettez au four plusieurs heures à 200° F (95° C).

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans pâtes, plat principal, recettes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s